La pilule du lendemain

novembre 2008 modifié dans La contraception
Vous avez eu un "accident de préservatif" ou oublié plus d’une pilule dans les jours qui suivent un rapport ? Que faire ? Surtout ne pas rester les bras croisés, ne pas attendre. Il est en effet possible de réduire fortement les risques de grossesse non désirée en ayant recours à une contraception d’urgence, ou contraception post-coïtale, en utilisant la "pilule du lendemain".

NorLevo® comprend un seul comprimé renfermant uniquement un progestatif. La prise de ce comprimé doit être la plus proche du rapport sexuel. En effet, plus on attend longtemps, plus son efficacité diminue.

Ces méthodes sont faites pour protéger des rapports qui ont eu lieu dans les 72 heures avant la prise, mais pas de ceux qui ont eu lieu avant ce délai ou après. Il faut donc utiliser une protection mécanique (préservatif) jusqu'aux prochaines règles.

Quand et comment utiliser ces pilules :
Il faut avoir recours à ces traitements le plus tôt possible, et au plus tard trois jours après un rapport non ou mal protégé. Ils sont efficaces dans environ 75 % des cas, d’autant plus que les pilules sont prises précocement.

Le NorLevo® est vendu en pharmacie sans ordonnance. Prise en charge à 65 % par la Sécurité Sociale, ces produits doivent être délivrés de façon anonyme et gratuite aux mineures.

Que se passe-t-il après :
Dans les heures qui suivent la prise des comprimés, des nausées - dans un quart à la moitié des cas - voire des vomissements peuvent survenir.

Les règles surviennent quelques jours après, et, dans la moitié des cas, à la date prévue. Il est conseillé de faire un test de grossesse après cinq jours de retard de règles.

Dès le premier jour du retour des règles, il faut commencer une nouvelle plaquette de pilule "classique" pour celles qui prennent habituellement une contraception orale.

La prise de cette pilule du lendemain ne peut en aucun cas stopper une grossesse déjà implantée même après des prises répétées.

Même si l’utilisation fréquente de ces pilules du lendemain ne pose pas d’inconvénient médical, il est bien sûr préférable d’opter pour une contraception hormonale classique qui, prise correctement, reste beaucoup plus efficace.

A qui s’adresser :
Vous pouvez obtenir le NorLevo® sans ordonnance dans toutes les pharmacies. Pour celles qui veulent un avis médical, il faut très rapidement prendre contact avec un médecin généraliste ou un gynécologue, dans un cabinet ou dans un centre de planification familiale, un centre d’IVG ou un service de gynécologie. Cette consultation d’urgence peut être l’occasion de faire le point sur la contraception ultérieure.

D’autres méthodes :
La mise en place d’un stérilet "en urgence" est une alternative. Elle est possible chez les jeunes femmes dont la vie sexuelle est stable (pas de partenaires multiples).

Dr Ludovic Moy.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.

Bébé & moi

De la grossesse à la naissance du bébé.
@ 2009 Bébé & Moi.

Contactez-nous

contact@bebe-moi.fr

Get In Touch